data.idref.fr data.idref.fr Documentation Documentation
Identifiant IdRef : 081867646
Notice de type Personne

Point d'accès autorisé

Anisson-Dupéron, Étienne-Alexandre-Jacques (1749-1794)

Variantes de point d'accès

Anisson-Duperron, Étienne-Alexandre-Jacques (1749-1794)
[Nom de personne]
Dupéron, Étienne-Alexandre-Jacques-Anisson (1749-1794)
[Nom de personne]
Duperron, Étienne-Alexandre-Jacques-Anisson (1749-1794)
[Nom de personne]

Information

(par souci de protection des données à caractère personnel, le jour et le mois de naissance ne sont pas affichés)
Langue d'expression : Inconnue
Pays : France
Date de naissance : 31 -  05 -  1749
Date de mort : 25 -  04 -  1794
Genre : Masculin

Notes

Note publique d'information : 
Directeur de l'Imprimerie royale. Fils de Jacques II Anisson (-Dupéron ou Duperron), directeur de l'Imprimerie royale, à qui il est associé dès 1783 (nommé en sa survivance dès le 10 juin 1765) avant de lui succéder en 1788. N'appartient cependant pas à la communauté des libraires et imprimeurs de Paris. Ayant mis au point une nouvelle presse à bras à un coup (invention revendiquée concurremment par les imprimeurs parisiens Didot et Pierres), il est l'auteur d'un mémoire présenté à l'Académie royale des sciences à partir de mars 1783 et publié en 1785 sous le titre "Premier Mémoire sur l'impression en lettres, suivi de la description de la nouvelle presse exécutée pour le service du Roi...". Invente également, en 1785, un nouvel apprêt pour "blanchir et adoucir le papier". Associé à partir de juin 1787 à Pierre-Alexandre Léorier de L'Isle pour la fabrication de papiers à base de végétaux dans les moulins de Buges, près de Montargis. En 1789, établit à Versailles une succursale de l'imprimerie du Louvre en rachetant la petite imprimerie de la veuve Hérissant. En 1790, l'Imprimerie royale compte 80 presses. É.-A.-J. Anisson-Dupéron doit résigner la direction de l'Imprimerie royale devenue nationale en août 1792 et se retirer sur ses terres. Condamné à mort par le Tribunal révolutionnaire et guillotiné le 25 avril 1794 à la suite d'un procès en dénonciation des habitants de Ris-Orangis, où il possède le château de Ris acquis par son père. Tout son matériel, qui avait été évalué 500 000 l. en mars 1794 avant cession au gouvernement, est finalement confisqué par celui-ci à son exécution. Son cabinet de curiosités, sa bibliothèque et les livres en feuilles de sa production sont vendus aux enchères de sept. 1794 à sept. 1795

Note publique d'information : 
Lieu d'activité : Paris. Dates d'activité : 1783-1792

Note publique d'information : 
Lieu d'activité : Versailles. Dates d'activité : 1789. Adresse : Rue de l'Orangerie

Source

Bernard

BN Cat. gén

DBF

DEL

Duprat

Hoefer
Source consultée en vain : Lottin

Autres identifiants

Identifiant BNF : FRBNF124494284
Identifiant ISNI : 0000000051682735

Utilisation dans Rameau

Le point d'accès peut être employé dans un point d'accès sujet
Le point d'accès ne peut s'employer qu'en élément initial

... Références liées : ...