Documentation Documentation
Identifiant IdRef : 213239795
Notice de type Rameau

Point d'accès autorisé

Informations

Langue d'expression : Francais
Date de naissance :  2008
Note publique d''information : 
L'invention de la photographie a permis à l'individu moderne de documenter visuellement et de façon autonome son histoire personnelle. Les avant-gardes au vingtième siècle (surréalistes, situationnistes, artistes conceptuels) ont alors élevé au rang d'art ces traces indicielles des événements de la vie ordinaire ou de processus esthétiques à l'œuvre. Les productions artistiques et littéraires se sont alors recentrées sur l'expérience subjective de l'auteur au quotidien et Nadja d'André Breton marque l'avènement du récit autobiographique moderne illustré de photographies, à la manière d'un reportage sur soi-même. Cette conception du récit fragmentaire et hétérogène rejoint alors la notion de « mythologie » énoncée par Roland Barthes. Le dispositif photographique dans le texte, une des formes narratives privilégiées des médias, impose cette esthétique du récit à partir duquel le sujet moderne configure une apparence d'identité. Barthes dans les années soixante-dix pratique à son tour cette forme de récit-photo, en même temps que des artistes français comme Christian Boltanski dont les pratiques photo-textuelles ont été assimilées à des « mythologies individuelles ». Dans les années quatre-vingts, le principe est baptisé « photobiographie » alors que l'artiste Sophie Calle débute son activité artistique exclusivement consacrée à la production d'un récit de soi en images. Inspiré des cultural studies, ce travail étudie donc chronologiquement l'émergence de l'autobiographie illustrée de photographies, non pas en tant que genre mais plutôt en tant que pratique généralisée, en art et en littérature à travers la notion de « mythologie individuelle » comme esthétique de soi.

Note publique d''information : 
The invention of photography has allowed the modem subject to document his personal history visually and autonomously. The avant-gardes of the 20th Century (surrealists, situationists, conceptual artists) turned these indexical traces of everyday life events or of the aesthetic process into works of art. Literary and artistic productions refocused on the author's subjective experience in his everyday environment. André Breton's Nadja established the rise of the modem autobiographical narrative illustrated with photographs, akin to a kind of self-report. This conception of fragmented and heterogenic narrative evokes Roland Barthes's notion of "mythology". The photographic display in the text, one of the most used narrative forms in the written media, propagates an aesthetic of narrative that allows the modem subject to configure a personal and visible identity. During the 1970s Barthes similarly experiments with this form of photo-story, while the phototextual works of French artists such as Christian Boltanski were associated with a contemporary tendency for "individual mythologies". During the 80s, the principle was baptised "photobiography" when Sophie Calle started her artistic work exclusively dedicated to the production of illustrated personal narratives. Inspired by Cultural Studies, this thesis studies the chronology the emergence of autobiography illustrated with photographs, not as a genre, but as a general practice in 20th Century in art and in literature. The concept of "individual mythology" is yet to be considered as a narrative aesthetic of the self.

Notices d'autorité liées

Autres identifiants

Utilisation dans Rameau

Le point d'accès peut être employé dans un point d'accès sujet

... Références liées : ...