Documentation Documentation
Identifiant IdRef : 226636348
Notice de type Rameau

Point d'accès autorisé

Informations

Langue d'expression : Francais, Anglais
Date de naissance :  2012
Note publique d''information : 
La prédation peut avoir des effets très importants à la fois sur l’écologie ainsi que sur l’évolution des communautés biologiques. Elle peut notamment être une force sélective favorisant des prédateurs plus efficaces et des proies moins vulnérables. De plus, des études montrent que les prédateurs agissent sur les proies, non seulement directement en les tuant, mais qu’ils peuvent également influencer le comportement des proies et induire des réponses physiologiques ou morphologiques. Pourtant, aujourd’hui, encore peu de choses sont connues sur comment les prédateurs peuvent influencer les populations de proies, notamment chez les grands herbivores. Les études les plus détaillées sur les grands herbivores sont en effet situées dans l’hémisphère Nord, souvent dans des endroits où ces herbivores n’ont plus de prédateurs. Lors de cette thèse j’ai étudié une population de grands herbivores et l’impact de la prédation sur celle-ci : la population de zèbres des plaines (Equus quagga) dans le parc national de Hwange au Zimbabwe et son interaction avec les lions. J’ai étudié la dynamique de populations des zèbres dans la zone d’étude, mais j’ai également travaillé sur le zèbre au niveau individuel, en tentant de mieux comprendre quels étaient les comportements anti-prédateurs utilisés par les zèbres, ainsi que leurs coûts potentiels, tout en m’intéressant aux différences entre individus. Cette population de zèbres est fortement impactée par la prédation, de manière à la fois directe et indirecte, et les comportements anti-prédateurs mis en place par les zèbres sont coûteux.

Note publique d''information : 
Predation can have very important effects on both the ecology and evolution of biological communities. In particular predation may impose a strong selection pressure for more efficient predators and less vulnerable prey. In addition, more and more evidence show that predators affect prey not only directly by killing them, but that they can also influence their behaviour and induce morphological and physiological responses. Yet today, little is known about how predators limit prey populations, especially in large herbivores. The most detailed studies on large herbivores are indeed located in the northern hemisphere, often in places where these herbivores have no predators. In this thesis I have studied a population of large herbivores and the impact of predation on it: the population of plains zebras (Equus quagga) in Hwange National Park in Zimbabwe and their interaction with the lions. I studied the dynamics of populations of zebras in our study area, but I also studied zebra behaviour at the individual level, trying to understand the anti-predator behaviours used by zebras and what their potential costs were, focusing on individual differences. This population of zebras was strongly impacted by predation, indirectly as well as directly, and the anti-predator behaviours were costly.

Notices d'autorité liées

Autres identifiants

Utilisation dans Rameau

Le point d'accès peut être employé dans un point d'accès sujet

... Références liées : ...